Pourquoi l’écriture est-elle importante ?

L’écriture aide l’enfant à développer des facultés cognitives

L’écriture est essentielle au développement de plusieurs aptitudes de l’homme, notamment l’attention, la concentration, la mémoire, l’organisation et la méthodologie. L’écriture est un précurseur de l’apprentissage ; en l’absence du développement psychomoteur essentiel associé à l’écriture, l’enfant aura moins de facilité à mémoriser le contenu des cours.

Pendant l’enfance, des milliards de connexions synaptiques se forment dans le cerveau ; l’écriture, tout comme le jeu ou la manipulation d’objets, stimule l’activité cérébrale et le développement de ces connexions.

 

 

Travailler la motricité est essentiel au développement psychomoteur du jeune enfant

Le travail de la motricité aide à coordonner les mouvements musculaires et favorise la dextérité, en particulier la coordination grapho-motrice : œil - main ; l’enfant peut donc faire des mouvements plus précis et complexes. Certains experts ont également associé les compétences graphiques à la capacité à ouvrir une boîte ou à nouer un lacet
Lorsqu’elle est maîtrisée, la graphie devient un processus automatique. L’enfant pourra alors entamer le processus d’apprentissage de l’écriture et du codage.

 

 

L’écriture favorise la reconnaissance et la mémorisation

Des études réalisées dans des écoles et avec des adultes montrent que les mots appris en écrivant sont souvent mieux épelés que ceux appris sur un ordinateur. L’écriture cursive aide l’élève à mieux mémoriser et à visualiser les caractères, elle renforce l’attention portée aux informations, ce qui permet au cerveau de mieux évaluer et organiser les données reçues. Les idées et les concepts sont mieux assimilés et la mémorisation facilitée.

 

 

Écriture et lecture : deux compétences

Ces deux compétences sont inséparables car elles sont le résultat du processus mental, à savoir le codage et le décodage des informations dans le cerveau. Un enfant qui n’a pas bien appris à écrire aura des difficultés à lire, à comprendre un texte dans son ensemble, le contexte des mots et des phrases, ainsi que l’orthographe des mots du texte. Les problèmes d’écriture, ou l’absence de contrôle automatique, risquent de retarder l’enfant et d’affecter ses compétences de prise de notes et d’engendrer des problèmes de concentration.

 

Les mauvaises habitudes sont difficiles à perdre ; c’est pourquoi il important d’apprendre les bons gestes dès le début. De bons instruments d’écriture peuvent être une source de motivation qui va encourager l’enfant à apprendre à écrire. Il faut encourager l’enfant à écrire en lui demandant, par exemple, d’écrire la liste des courses, d’écrire une liste de cadeaux pour Noël ou son anniversaire ou simplement en signant les dessins de son nom.

Texte approuvé par David Boisdevesys, Product designer BIC et ergonomiste, et Philippe Kotska, psychomotricien.

 

 

 

 

S'inscrire à la newsletter

Conformément aux articles 39 et suivants de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée en 2004 et à la directive européenne n° 95/46 du 24 octobre 1995, relatives à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant, en s’adressant au service Communication, Société BIC, 14 rue Jeanne d'Asnières, 92611 Clichy Cedex – France

Image CAPTCHA